S'ACCROUPIR RéGULIèREMENT AURAIT DES EFFETS SURPRENANTS SUR VOTRE SANTé

S'accroupir : la position que vous adoptiez assez naturellement étant enfant, serait en fait peut-être la clé pour stimuler les articulations à l’âge adulte.

Bien connu des adeptes de sport, le squat est l’exercice par excellence pour se muscler les jambes et dessiner les fessiers. Il demande à la fois équilibre et rigueur puisque votre corps descend vers le sol, dos droit, soutenu uniquement par vos jambes pliées.

Et les plus téméraires s’essaieront à la version complète, appelée “deep squat”, qui consiste à exécuter le même mouvement, mais de sorte à s’accroupir tout à fait. Tantôt surnommé le squat asiatique ou le squat slave, quels sont les bienfaits santé d’une telle posture ? Des spécialistes ont expliqué ses effets dans un article du Huffington Post.

Un jeu d’équilibre pour stimuler les articulations et la mobilité

Dans cette position, vos genoux sont pliés de sorte à ce que vos mollets touchent l’arrière de vos cuisses, le poids du corps repose sur les pieds, les talons sont à plat sur le sol. Si pour certain.es, cette posture est compliquée, douloureuse, voire impossible - dans ce cas, mieux vaut ne pas s'y adonner -, il semblerait qu’elle soit bénéfique pour votre corps.

Pour Justin C. Lin, physiothérapeute interrogé par le Huffington Post, “ce jeu d'équilibre, cible plusieurs groupes musculaires, étirant le dos, les hanches, les genoux et les chevilles (...) sollicitant l'articulation et le cartilage, ce qui est nécessaire au maintien de ce dernier en bonne santé".

Ce geste est, en effet, conseillé pour la "mobilité articulaire", donc pour éviter d'avoir des douleurs, mais aussi pour avoir des amplitudes les plus complètes possibles”, explique la coach sportive Anouk Garnier, au micro d’Europe 1. Il permet ainsi de maintenir une certaine flexibilité de mouvements et de stimuler les muscles quelques secondes ou quelques minutes.

S’accroupir de façon prolongée, une bonne idée ?

Une étude publiée dans l’International Journal of Rheumatology le 28 décembre 20210, conclut que s’agenouiller ou s’accroupir occasionnellement étaient liés à une réduction légère à modérée du risque d’arthrose du genou.

"Tous les mouvements qui sont à la portée du corps humain sont bons pour nous” a déclaré Braham Jam, lui aussi, physiothérapeuthe, "Mais maintenir une posture ou une position pendant une période prolongée n'est pas bon, car cela irriterait certaines parties du corps."

S’étirer, et donc être en mouvement, est forcément plus intéressant pour le corps que la sédentarité, mais la durée de cet exercice dépend aussi du corps de chacun.e. À court terme, vous pourrez sentir que vos pieds s’engourdissent, car l’apport sanguin est limité dans cette position, mais à long terme, les experts notent de potentiels problèmes de hanche, comme observé parfois sur des joueurs de hockey. Il s’agit donc d’une question d’équilibre.

Une posture plus stimulante que l’assise ?

Comme le rapporte une étude publiée le 9 mars dans la revue Proceedings of the National Academy of Sciences, qui a observé les différentes postures que prennent chaque jour les membres d’une tribu en Tanzanie, s’accroupir pourrait être plus intéressant qu’être assis, qui pourrait être dangereux pour la santé au long cours.

En mesurant leurs contractions musculaires grâce à des capteurs, les chercheurs se sont aperçus que, dans cette posture, la contraction des muscles était similaire à celle de la marche à près de 40%. En somme, même en restant immobile, cet exercice serait bénéfique. Toutefois, rien ne vaut une marche active pour se réveiller et se mettre en mouvement.

Pourquoi les adultes ont plus de mal à le réaliser ?

S’accroupir jusqu'au bout est essentiellement une posture adoptée par les enfants et plus facile à réaliser pour les personnes de petite et moyenne taille, car “leurs membres sont proportionnellement plus courts”. En grandissant, elle peut donc devenir inaccessible pour certain.es.

Pourtant, la pleine largeur des mouvements se travaille et il est possible de récupérer un peu de flexibilité et de mobilité. Pour cela, rien de plus simple : commencez à votre niveau et réalisez la posture une fois par jour, en allongeant la durée à chaque fois, sans vous faire mal. Mais, selon la forme physique et les soucis de santé de chacun.e, rien ne vaut l’avis d’un médecin avant d’adopter cet exercice dans votre routine de sport.

Plus de "Santé" :

2024-05-27T23:40:24Z dg43tfdfdgfd